Faïence Utzschneider & Cie

La faïencerie Utzschneider

Utzschneider : L'ancienne faïencerie à Sarreguemines

La manufacture de faïence Utzschneider n’est autre que l’ancienne faïencerie de Sarreguemines. Toutefois, les débuts de celle-ci furent difficiles.

Fondée en 1790 par Nicolas-Henri Jacobi, Augustin Jacobi et Joseph Fabry, elle rencontre en effet rapidement de nombreuses difficultés. A cause des ressources difficiles d’accès et de l’hostilité des locaux, la concurrence est sévère. La révolution éclatant, ses fondateurs l’abandonne. En 1800, Paul Utzschneider la rachète.

Dans le but de redynamiser de l’activité, Utzschneider fait appelle à des techniques de production anglaises. Grâce à l’impression, il industrialise sa manufacture et économise sur la production.

Connaissant alors une période de prospérité, la faïencerie de Sarreguemines ouvre de nouveaux ateliers. En 1830, les fours à bois disparaissent au profit des fours à charbon. En conséquence de quoi, la déforestation massive de la région prend fin.

6 ans plus tard, Alexandre de Geiger hérite de la gestion de la manufacture. Il conclue rapidement un accord avec Villeroy & Boch. Ils se partagent ainsi le marché. Leurs activités respectives connaissent une nouvelle période faste.

Lors de la révolution industrielle, la modernisation des ateliers amène à l’apparition des premières usines vapeur.

En 1871, l’Allemagne annexe la Lorraine. Alexandre de Geiger se retire à Paris. Paul de Geiger, son fils, hérite de sa place.Sous son égide, la manufacture de Sarreguemines ouvre deux nouvelles succursales. L’une s’installe à Digoin, l’autre à Vitry-le-François.

A la mort de Paul de Geider en 1913, Utzschneider & Cie est scindée en deux sociétés. La gestion de la faïencerie de Sarreguemines est indépendante de celles des usines française.
A la fin de la guerre de 14-18, la famille Cazal réunifie les trois manufactures.
Entre 1942 et 1945, “Villeroy & Boch” s’en voit confié la gestion en raison de la mise sous séquestre de l’entreprise.

A la fin du XIXème siècle, Lunéville-Badonviller-St-Clément rachète la faïencerie de Sarreguemines. La production de carrelage remplace celle de vaisselle. Elle devient alors “Sarreguemines Bâtiment”.
Des employés devenus actionnaires la reprennent en 2002. Ils la renomment « Céramique de Sarreguemines ». Elle est par la suite placée en liquidation judiciaire, ordonnée en 2007.

En conséquence, la faïencerie de Lunéville produit désormais les collections “Obernai” et “Hansi”. La premières est inspirée de l’oeuvre de Henri Loux. La seconde l’est de celle de Jean-Jacques Waltz, dit Hansi.

Une faïence de qualité

Appelation d'origine certifiée

Produits régionaux​

100% Alsace-Lorraine​

Haut de gamme

Haut-de-gamme

Maîtrise des techniques de production

Courant artistique

Classique

Des collections intemporelles

Ambiance Obernai - Faïencerie Utzschneider
Détail d'une assiette Hansi - Faïencerie Utzschneider
Détail d'une assiette Obernai - Faïencerie Utzschneider
Collection
Détail d'une faïence Papillon - Faïencerie Utzschneider
Détail d'une faïence Hansi - Faïencerie Utzschneider
Détail d'une faïence Obernai - Faïencerie Utzschneider
Ambiance Hansi - Faïencerie Utzschneider

Contactez-nous !

Retrouvez-nous

Coordonnées